du deuil dans notre société, elle s’attache à transmettre avec enthousiasme un enseignement vivant et de qualité afin que tous les participants puissent des repères et des outils qui les rendent plus confiants et compétents dans l’accompagnement des endeuillés.

———————————————————

Les formateurs externes

 

Martin Julier-Costes est docteur en sociologie de l’Université de Strasbourg (2010).  Chercheur indépendant, formateur et conférencier, ses thèmes de recherche portent sur le traitement social de la mort et des morts (fin de vie, rites funéraires, deuil, pompes funèbres, école, numérique). Suite à sa thèse autour des rites funéraires chez les adolescents et les jeunes adultes face à la mort d’un-e ami-e, il a poursuivi ses travaux en tant que responsable scientifique pour une étude qualitative sur la prise en charge des enfants en soins palliatifs et de leurs familles (Fondation de France ; équipe EIRENE, CHRU de Lille), une recherche-action sur l’expérience des orphelins et leurs répercussions dans la vie adulte (Fondation OCIRP) et un étude pour les Pompes Funèbres Intercommunales de la région grenobloise sur l’accueil des familles. Il a participé à un programme national de recherche sur la mort et le numérique coordonné par F. Georges et il a co-dirigé avec C. Fawer Caputo, La mort à l’école. Annoncer, accueillir, accompagner.
En 2020/21, il collabore aux programmes de recherche français et suisse sur les mondes funéraires, les familles en deuil et la pandémie de la COVID-19.

—————————————–

François Michaud-Nérard

Ingénieur de formation passionné par l’anthropologie de la mort et du deuil, il est le fondateur et directeur général pendant 20 ans de la SEM des Services Funéraires – Ville de Paris et de sa Fondation. Par ailleurs, il est administrateur de la MUTAC, mutuelle d’assurance obsèques, membre du conseil de surveillance de La Maison des Obsèques et membre du CNOF (Comité National des Opérations Funéraires).

Il a publié 3 ouvrages : Les cimetières, que vont-ils devenir ? Hermann, co-dirigé avec Gaëlle Clavandier ; Une Révolution rituelle, accompagner la crémation – L’Atelier ; La Révolution de la mort – Vuibert. Il est également l’auteur de plusieurs contributions dans des ouvrages collectifs : Goodbye Architecture: The Architecture of Crematoria – Europe NAI Publishers ; Mon corps et moi, N’ai-je de devoirs qu’envers autrui ? P.U. de Strasbourg ; Le Social à l’épreuve du dégoût – P.U. de Rennes ; Éthique et Crémation – P.U. de Nancy ; Pandémie grippale, l’ordre de mobilisation -Eds du Cerf ; Faut-il faire son deuil ? Perdre un être cher et vivre -Autrement ; La mort d’un parent – Vuibert ; etc.

Enfin, il anime depuis plusieurs années des formations sur  les rites funéraires contemporains, notamment aux DU Deuil et Master 2 Ethique à l’Espace éthique IdF.

——————————————

Laure Sizam- Guillemin