Aujourd’hui, hier, demain, vivre ses deuils

La Fédération Européenne Vivre son Deuil vous offre durant tout le mois d’Avril le visionnage du documentaire « Aujourd’hui, hier, demain, vivre ses deuils ».

Ce film sur le deuil a été réalisé à l’intention des familles, y compris des enfants, en deuil afin qu’elles puissent s’y retrouver et sentir qu’elles ne sont pas seules dans cette épreuve capitale de la vie humaine. Il montre qu’il est possible d’y survivre, qu’il est possible d’en partager la peine et les chagrins à la fois entre proches, dans des groupes de soutien qui commencent à se mettre en place et encore auprès de personnes plus spécialisées au sein d’associations spécifiques.

Regardé en famille, il permettra une fructueuse discussion entre les adultes et les enfants à l’heure ou l’on réalise l’importance de réintroduire la mort dans nos préoccupations, de réintégrer la mort et le deuil dans l’éducation. Souhaitons qu’il soit regardé par un très grand nombre de familles : à la mort d’un des leurs, elles pourront y revenir et le regarde de nouveau.
Aide aux familles endeuillées, ce document se veut aussi une ouverture à la discussion. Même s’il ne fait qu’esquisser l’abord des grandes questions soulevées par le deuil et le travail de deuil, il constitue, à notre avis une bonne introduction aux programmes de formation des personnes concernées par l’accompagnement des endeuillés.

>> Retrouvez tous les autres ouvrages et DVD publiés par la FEVSD.

À lire également !

Logo fédération vivre son deuil

La charte de Vivre son Deuil

Vivre son deuil a pour but de… – développer l’information sur la mort et le ...

3 Commentaires

  1. Bonjour,
    Je viens de regarder ce petit film, je suis veuf depuis 4 mois , Elle est disparue après 10 mois de souffrance.
    Nous n’ avons pas eu d’ enfant, je n’ ai plus de famille de mon coté, quand à sa famille à elle, elle est très éloignée et je n’ ai que peu de contact, au début oui le temps passe est les échanges s’éloignent tout doucement.
    Je retrouve dans ce film ce que je vis et que vivent toutes ces personnes, il m’est très difficile de parler d’ Elle, je n’ai pas le courage de me joindre à des groupes de paroles, ce sont mes larmes qui parlent et de mes paroles que des sanglots. Merci

  2. Bonjour,
    Ma petite Maman est ´´partie ´´ il y a 4 semaines.
    Tout en pensant être en situation de gérer mon chagrin, je suis comme hébétée actuellement.
    Je me sens seule. (Je suis seule )
    Mes enfants étant éloignés, en couple, avec des petits, je ne me permets pas de leur parler de mon chagrin.
    Mes enfants m’ont beaucoup aidée et soutenue dans tous les moments difficiles.
    Ils doivent souffrir aussi de la disparition de leur Mamie, mais sont très pudiques avec moi.
    Les relations sont très ´´tendues ´´ avec mes frères (probablement plus matérialistes que moi )
    Comment reprendre l’envie de vivre normalement : prendre l’air, manger, agir, réfléchir…:notions perdues actuellement´´
    Merci.
    Bien à Vous.
    B.S

  3. Bonsoir, je viens de visionner ce petit film, c’est encore trop dur pour moi sans avoir les larmes qui viennent.
    Cela va faire 5 mois que j’ai perdu mon fils de 17 ans d’une rupture d’anévrisme. C’est dur à surmonter, mais j’avance à petits et grands pas. Grâce à sa petite soeur, je peux et nous pouvons continuer mon mari et moi mais c’est très difficile. Je vais participer à un café deuil pour la première fois prochainement. Je ne pense pas pouvoir m’exprimer car la douleur est encore trop présente. C’est plus facile d’écrire : j’ai commencé à écrire ma vie, sa vie.
    Amitiés
    N.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>