Le suicide d’un proche est une épreuve particulièrement difficile à vivre. La dimension traumatique de ce deuil entraine souvent de nombreuses complications.

Pour cette raison, depuis sa création en 1995 par le Dr Hanus, la Fédération Européenne Vivre son deuil a toujours accordé une attention particulière à sa mission d’accompagnement des personnes en deuil suite au suicide d’un proche.

Le soin que nous portons aux endeuillés après suicide est d’autant plus important quand il s’agit d’enfants. Que ce soit par l’organisation de groupes de parole ou d’entretiens individuels, une prise en charge destinée aux plus jeunes est nous semble-t-il déterminante dans ce type de deuil.

Ainsi, afin de libérer la parole autour de ce deuil encore tabou, nous vous proposons de visionner cette entrevue avec Hélène Romano, psychologue clinicienne spécialisée dans l’accompagnement du deuil traumatique. Elle aborde l’importance d’aider l’enfant à mettre des mots sur cette mort dont on tait encore trop souvent la réalité.