« Je suis à ramasser à la petite cuillère », « il est au fond du trou », « je suis dans le brouillard », « j’ai le moral à zéro » sont des métaphores utilisées par tous et toutes et plus spécifiquement par les personnes qui vivent un deuil.

Comment les pratiquer au quotidien, que l’on soit bénévole ou professionnel, lorsque l’on vit cet accompagnement singulier d’une personne endeuillée.

A propos de la formatrice :

Christine BurkiChristine Burki est assistante sociale, animatrice socioculturelle, formatrice d’adultes et superviseure en travail psychosocial. Elle est avant tout une personne qui s’est engagée comme bénévole et qui a eu le privilège, durant 9 ans d’être responsable des bénévoles ainsi qu’assistante sociale dans une Maison de soins palliatifs.

Elle anime depuis 2009 des ateliers « sur le chemin du deuil ». Ces rencontres à thèmes qu’elle a créés ont la spécificité de laisser une place prépondérante à la créativité. Il est important de souligner qu’elle a enseigné les activités créatrices durant une décennie en milieu scolaire. Elle a terminé l’an dernier une formation en thérapie communautaire. Cette approche humaniste centrée sur le groupe à la spécificité d’accompagner chacun à son rythme sans le précéder.

Formatrice et superviseure dans les Hautes écoles de santé et de travail social, elle est avant tout une praticienne de terrain qui aime partager et transmettre. Elle est responsable des 8 jours de la formation de base des bénévoles « Vivre avec la mort ».

Cette formation peut être organisé partout en France, n’hésitez pas à consulter le catalogue des formations 2017.

Nous contacter